Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 décembre 2008

Seven days in Tibet

Des monastères perchés aux flancs des montagnes aux cimes enneigées. Des torrents qui serpentent au milieu des déserts rocailleux et des steppes brûlées par le froid. Au détour d’une route, un petit groupe d’une dizaine de personnes de tous âges. La ferveur se lit dans le regard de ces pèlerins qui parcourent des centaines, voire des milliers de kilomètres en s’allongeant à chaque pas de tout leur corps, bras étendus devant eux, sur le bitume gelé.. Certains ont quitté leur foyer il y a plus de trois ans. De gros cals sur le front des plus appliqués témoignent de la difficulté de l’épreuve qu’ils endurent sans faillir. Ils ont un objectif : le temple de Jokhang à Lhassa, où ils feront la queue plusieurs heures dans le froid avant de pouvoir se recueillir devant les statues de Bouddha et verser du beurre de yack sur les bougies aux flammes éternelles.

Le Tibet, dont les portes s’étaient refermées alors que  j’étais en Inde, m’a finalement accueilli à bras ouverts pour s’offrir à moi avec une immense générosité que je n’oublierai jamais.

 

 

 

01:27 Publié dans Tibet | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.