Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 décembre 2007

Concha y Toro

705220f4181e1fe53db206ee554c9d62.jpgJe ne pouvais traverser le Chili sans goûter son vin dont la réputation n'est plus à faire. Je voulais le déguster dans les meilleures conditions, c'est pourquoi j'ai pris mon après-midi pour visiter les caves de l'un des nombreux domaines de la vallée du Maipo : Concha y Toro. Les vignes de Concha y Toro sont situées à une petite heure au sud de Santiago. Ce qui est pratique et assez inhabituel, c'est que vous pouvez vous y rendre en métro !

Concha y Toro est une entreprise chilienne, productrice et exportatrice de vins. Le domaine Concha y Toro a été fondé en 1883 par don Melchior de Concha y Toro. La vigne Concha y Toro est la plus grande du Chili et est actuellement contrôlée par les familles Guilisasti et Larrain. L'entreprise représente 30% du marché intérieur chilien et 32% des exportations chiliennes de vin. 70% de ses ventes se font à l'étranger, dans près de 110 pays.Elle possède des vignes dans les principales vallés productrices chiliennes, ainsi qu'en Argentine. Un de ses vins les plus célèbres est le Casillero del Diablo. - Merci Wikipedia !

Nous avons débuté la visite dans le jardin de la résidence de don Melchior de Concha y Toro un verre à la main. Même si les vins chiliens les plus connus sont rouges, le premier que nous avons goûté était blanc, 08dc3c4f4487290b053a467f56d059d1.jpg l'Amélia, assez sec et léger. Nous nous sommes ensuite rendus à sa maison, dans le parc, puis aux vignes adjacentes où nous notre guide a ouvert une bouteille du désormais populaire Castillero del Diablo. Pour la petite anecdote, ce nom viendrait de l'époque où don Melchior de Concha y Toro, voyant ses caves régulièrement pillées par les villageois, décida de lancer une rumeur selon laquelle les caves étaient hantées par un diable. Nous avons terminé la visite dans les caves, bien au frais, avec un petit verre de Marques de Casa Concha.

Ce qui m'a particulièrement surpris, c'est que Concha y Toro ne fait pas de vin de garde : les plus vieilles bouteilles qu'ils ont datent de la fin des années 1980 ! Cela n'a pas l'air de gêner le Baron de Rotschield qui s'est associé a Concha y Toro pour donner naissance en 1998 à un vin franco-chilien nommé Almaviva (technologie et savoir-faire français, raisin chilien).

En tous cas, même si la visite n'est pas exceptionnellement intéressante et s'il faut débourser 12 dollars pour un tour qui ne dure qu'une petite heure, c'est un vrai bonheur de se balader dans ces vignes en dégustant du bon vin avec une vue imprenable sur la Cordillère des Andes !

Pour celles et/ou ceux que j'aurais fait saliver à la lecture de ce post, je vous recommande vivement d'aller faire un tour sur le blog extrêmement bien renseigné d'un fin connaisseur de vin et passionné de bonne bouffe : mon ami Luc Bretones.

Pour ma part, je vais de ce pas acheter une petite bouteille !

Bonne dégustation ! 

2784810116928b07ab8838186e426085.jpg

19:00 Publié dans Chili | Lien permanent | Commentaires (6)