Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 janvier 2009

Les fabuleux temples de Bagan

Les premiers rayons de soleil inondent la plaine des couleurs matinales, effleurant les murs des temples endormis dont les pointes percent peu à peu le voile des ténèbres. En quelques minutes, des tons pourpres, orangés et ocre se succèdent. L'horizon se dessine. Les contours se précisent. Bientôt, la plaine dévoile, résignée, la majestueuse beauté des quatre mille temples dont elle a jalousement gardé le secret pendant la nuit. Des ballons survolent avec grâce cet océan d'arbres et briques pour le plaisir de tous.

DSC_1019 (Large).JPG
Lever de soleil à Bagan

DSC_1214 (Large).JPG
Des ballons survolant le site

18:57 Publié dans Myanmar | Lien permanent | Commentaires (0)

22 septembre 2008

La magie des temples d'Angkor

Est-il besoin de vous décrire l'excitation qui était la mienne à l'approche des temples d'Angkor, l'un des temps forts de mon voyage ? Malgré cette envie irréfrénable de partir sans attendre à la découverte des ruines, je prends le temps de préparer mon itinéraire, car on peut se perdre facilement dans ce dédale comptant plus de quarante temples. Je décide de prendre un ticket de trois jours. François, avec qui j'ai sympathisé à l'auberge, m'indique qu'il a trouvé un conducteur de Rickshaw offrant des prix attractifs. Il me propose de partager les frais, ce que j'accepte immédiatement. Les détails logistiques étant réglés, je peux aller me coucher et rêver tranquillement de la journée qui m'attend. Demain à l'aube, j'attacherai mon fouet à la ceinture et coifferai mon chapeau avant de m'élancer tel un aventurier à la découverte des temples d'Angkor !

Angkor Wat, celui le plus souvent représenté sur les cartes postales, n'est pas le plus beau à mon sens. Ta Prohm est celui qui m'a le plus marqué : envahit par la jungle, il lutte jour après jour contre les racines qui déchaussent ses pierres et la mousse qui recouvre ses murs... et il s'en sort plutôt bien pour une ruine de dix siècles ! Je vous laisse le constater par vous mêmes en images (au fait, vous pouvez désormais cliquer sur les photos pour les agrandir !).


pano6_cr (Large).jpg
Ta Prohm

DSC_4227 (Large).JPG
Preah Khan

DSC_4872 (Large).JPG
Ta Prohm

DSC_5025 (Large).JPG
Bayon

11:44 Publié dans Cambodge | Lien permanent | Commentaires (4)